Ouverture: Female Trouble + DRINK

16/01/2019 - 19.30

FR -

”J’ai beaucoup de problèmes... Des problèmes de femme.”

~ Divine (Acteur, Drag Queen)

Cette année à Courts Mais Trash, l'inattendu filmique est mis au féminin. Dans la section "Female Trouble", et au delà de celle-ci, les femmes s'expriment, se redéfinissent, défient la notion même de leur genre.

Ni une catégorie, ni une tendance, la femme est une figure cinématographique à part entière sous-représentée, devant comme derrière la caméra.

Pourtant, rien de nouveau, la femme fait des films. Elle conte aussi et elle cri. Elle tombe amoureuse, elle est larguée. Elle a des poils. Elle est propre, elle est sale, elle se lave. Elle est un homme, ou peut être pas. Elle est fluide, elle est libre. Elle n’a pas de sein, elle est en a trop, elle n’en veut pas. Elle a le cancer, elle a la poisse. Elle vole, elle craque. Elle castre, elle venge. Elle se déguise, elle fantasme. Elle veut plaire, elle plait, elle ne plait plus. Elle jette des sorts. Elle accouche, elle est mère, elle est père. Elle mouille, elle jouit, elle rit. Elle nourrit, elle tue. Elle meurt, elle vit.

Mais surtout... Elle a beaucoup, beaucoup, de problèmes.

Courts Mais Trash, dans toute sa bienveillante ambivalence, offre donc le spotlight à sa vision créatrice, pour qu'une lumière plus forte continue de briller sur elle, établissant l'équité qui lui est dû dans la durée.  

Celia Pouzet

Programmatrice du focus "Female Trouble" (mais pas que). 

EN -

”I've got lots of problems... Female trouble.”
~ Divine (Actor, Drag Queen)

This year at the Courts Mais Trash festival, the unexpected and unsual creations of the big screen meet their feminine side.
In the "Female Trouble" section, and beyond, women redefine themselves, challenge the very concept of their own gender.
Neither a category, nor a trend, "La Femme" is a full-blown cinematographic figure all too often under/mis-represented, in front or behind the camera.
Although, nothing new here, the lady makes films. She tells tales too and she screams. She falls in love and she's dumped. She has hairs, a lot of them. She is clean, she is dirty. She is a man, or maybe not. She is fluid, she is free. She has small breasts, she has huge boobs. She has cancer, she has bad luck. She steals, she breaks. She castrates, she takes her revenge. She transforms herself. She wants to be loved, she is loved, she is not loved anymore. She casts spells. She gives birth, she is a mother, she is a father. She's wet, she comes, she laughs. She feeds, she kills. She dies, she lives.
Most of all... She has lots, lots of problems.
 
Courts Mais Trash, in all its ambivalent benevolence, gives the spotlight to her creative vision, to provide a stronger light shining on her, establishing the rightfully due and hopefully long lasting equity.

Celia Pouzet

Programmer 

 

NL - Dit jaar volledig in het teken van “Female Trouble”, het eerste deel van 3 screenings, met enkel vrouwen aan het roer. Van de selectie, over de regie tot de geëngageerde thematiek: ‘all things female’!  Na de vertoning heffen we het glas, aangeboden door de Brusselse Brasserie ILLEGAAL.

RECIT DE SOI
CHARPENTIER-BASILLE, Géraldine
2018 BE 4’50

KLEPTOMAMI
BECK, Pola
2017 DE 10’

PERFECT TOWN
VOIROL, Anaïs
2016 CH 04’17

TWO OF US, THE
FREI, Cosima
2018 CH 16’23

PETITE AVARIE
ALIROL Manon & HARDT, Léo
2018 FR 19’50


NOTHING A LITTLE SOAP AND WATER CAN'T FIX
PROCTOR, Jennifer
2016 NL 9’17


SMEAR
HERRON, Kate
2017 UK 4’07